Archives du mot-clé DI MAIO

Le parfum de nos souvenirs de Camille DI MAIO

Le résumé de l’éditeur HAUTEVILLE – 11 septembre 2019 :
Dans la tourmente du Blitz…
Dans l’Angleterre d’avant-guerre, Julianne Westcott enchaîne les bals et ne manque pas de prétendants. Lors d’une visite à son frère placé en institut, elle rencontre Kyle McCarthy, un jeune séminariste irlandais. Malgré les avertissements de sa famille, Julianne tombe amoureuse de Kyle et quitte tout pour se marier avec lui. Mais alors que la guerre secoue le monde et que le Blitz décime l’Angleterre, un tragique accident oblige Julianne à tout abandonner et à se forger une vie nouvelle faite de mensonges. Mais un jour la vérité la rattrapera et elle devra alors faire face à son passé.

Un jour, j’ai commencé ce roman et j’ai stoppé ma lecture. Aujourd’hui, j’ai ouvert pour la seconde fois la même histoire. Les événements m’ont paru familiers, je n’avais pas oublié ce début d’aventure juvénile.
Je remarque que les personnages, Julianne et Kyle, m’ont marquée assez fortement. Je serais tentée de voir dans ce récit des sentiments impossibles et revisités comme dans Les oiseaux se cachent pour mourir. Est-ce ce parallèle qui avait entravé ma lecture auparavant ? Un peu, oui, je l’avoue…

Entre les deux jeunes adultes, l’auteure, Camille DI MAIO, tisse un amour chimérique et interdit. Julianne est une jeune anglaise, de bonne famille (pourrait-on dire) avec des règles de vie assez strictes. Si elle peut déroger à son destin professionnel (ne pas intégrer l’entreprise familiale pour devenir infirmière) ses parents sont intransigeants quant à son union future. Elle est protestante. Un mariage avec Kyle, catholique et qui se destine à la vie de prêtre, est inenvisageable. Pourtant, Julianne succombe au charme de ce futur homme d’église. L’amour est réciproque. Il se construit et s’achemine vers un combat et une résistance sur tous les fronts : lutte contre les dictats de la famille, envie d’émancipation, épanouissement et amputation de ses idéaux. C’est une belle romance qui m’est offerte, avec un départ classique et une montée en puissance des émotions de part les choix de vie.

Dès les premiers chapitres qui alternent entre une narration du présent, d’après guerre et une narration passée, à la veille de la seconde guerre mondiale, nous savons, lecteurs et lectrices, que cette union est vouée à l’échec, que Julianne et Kyle ne seront pas liés et unis dans cet amour durable et éternel. Ils se rencontrent des années plus tard, chacun solidement vêtus d’habits de leurs rêves passés : lui, en prêtre et elle, en infirmière sage-femme. Comment leur route a-t-elle pu à ce point bifurquer pour oublier quel couple ils souhaitaient être ? Etait-ce leur famille qui avait contrecarré leurs projets ? la guerre ? eux-mêmes ?

Ce fil conducteur (cette impasse de vie) m’a conduite à entrer plus ardemment dans l’histoire de ce couple malmené. Une problématique qui m’a sans doute échappée à ma première lecture et qui, aujourd’hui, m’a tenue en haleine. Plus j’avançais dans l’histoire et plus je ne pouvais envisager une séparation de corps et d’esprit. Cette rupture, surprenante, que je n’avais pas élaborée parmi mes multiples hypothèses, m’a surprise et émue. Les choix de Julianne ne sont pas les miens mais ils conduisent cette histoire avec brio.

J’ai aimé cette aventure et ce couple. Une petite larme a vu le jour au bord de mes paupières. J’en suis toute chamboulée ! L’insouciance et la légèreté du départ se sont muées en tristesse et espoirs. C’est un joli roman que j’ai découvert, une belle histoire d’amour impossible que je recommande à toutes les romantiques comme moi.

Mon évaluation : ♥ ♥