Archives du mot-clé ELGAR

Une présence dans la nuit d’Émily ELGAR

Challenge Cold Winter 2018

Le résumé des éditions BELFOND : 

Vie parfaite ou parfait mensonge ? Nouvelle venue sur la scène du suspense psychologique à l’anglaise, Emily Elgar livre un roman compulsif et émouvant, à recommander à tous les fans de Clare Mackintosh et de Fiona Barton.

Infirmière en soins intensifs, Alice Taylor le sait : séparer travail et sentiments est primordial dans son métier. Mais l’arrivée d’une nouvelle patiente fait bientôt chavirer cette ligne de conduite… 
Fauchée par un automobiliste anonyme, Cassie Jensen est plongée dans un coma dont personne ne sait si elle sortira un jour. Mais alors que la famille de la jeune femme se précipite à son chevet, Alice s’interroge : pourquoi nul ne semble dévasté de chagrin ? Ignorent-ils tous la grossesse de Cassie ? Se pourrait-il qu’elle ait caché d’autres secrets à ses proches ? 
De son lit, face à celui de Cassie, Frank aussi observe. Il sait que Cassie est en danger ; il connaît même l’identité du chauffard et son mobile. Pourtant, Frank ne peut rien révéler. Atteint du syndrome d’enfermement, cet homme est prisonnier de son propre corps, et seules ses paupières peuvent bouger… Mais parviendra-t-il à se faire comprendre d’Alice, avant qu’il ne soit trop tard ?

Je cherchais des romans pour mon menu « Stalactites ensanglantées » et voici que le thriller/policier d’Émily ELGAR me tombe dans les mains. C’est une belle découverte que j’ai bien appréciée, désireuse de lire ce genre littéraire. 

Deux histoires se côtoient : celle d’Alice, infirmière et d’une victime, Cassie. Même âge, mêmes problématiques apparentes : des fausses couches ou un désir inassouvi d’enfant. Un observateur : Franck,  la cinquantaine, étouffé par les regrets, alcoolique dans le coma depuis de longs mois. Des acteurs : Jack, le mari de Cassie,  Charlotte, sa belle-mère et d’autres personnages bancals auxquels je n’ai pas envie d’accorder ma confiance. 

Comme je m’y attends les apparences sont trompeuses. Ce monde quasi-parfait se révèle torturé malgré des habitudes décrites. Emily ELGAR utilise ses premiers chapitres pour nous plonger dans un quotidien que l’on croit connaître. Au fil de la narration, les masques tombent un à un. Les non-dits, secrets et mensonges  s’effacent pour une réalité déstabilisante.  Des coupables sont designés ; ils nous trompent ; l’auteure joue avec son lectorat jusqu’au dernier moment.

L’avenir des trois personnages principaux, celui d’Alice, de Franck et finalement celui de Cassie, me tient en haleine jusqu’à la dernière page. J’ai envie de connaître le passé et les expériences de chacun. Au lendemain de Noël, ce petit monde se dévoile… inquiétant.

Entre pensées et émotions personnelles, les vies s’entremêlent  jusqu’à s’unir vers la vérité.

Incontestablement, ce roman psychologique à suspense tombe à pic dans le challenge Cold Winter. Un agréable moment.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡ 1/2 ♡

Je remercie les éditions BELFOND, l’auteure, via le blog NETGALLEY, pour ce service de presse.