Archives du mot-clé Hilderbrand

Un été à Nantucket d’Elin HILDERBRAND

Le résumé des ESCALES EDITIONS – 03 juin 2021 : Chaque année, les enfants de la famille Levin attendent l’été avec impatience pour retrouver la maison de leur grand-mère sur l’île de Nantucket. Mais en cette année 1969, rien ne se passe comme prévu.
Le seul garçon, Tiger, est appelé pour rejoindre l’armée des États-Unis au Vietnam. Blair, l’aînée, est enceinte de jumeaux et ne peut pas voyager. Recluse à Boston, elle se débat avec ses doutes au sujet son mari. Kirby, la cadette, qui a vécu une année difficile, entre son engagement pour les droits civiques et ses amours compliqués, décide de changer d’air et part travailler sur l’île voisine de Nantucket, Martha’s Vineyard. Jessie, la benjamine, se retrouve seule entre sa grand-mère, figure de la haute société de l’île, qui lui impose ses règles vieux-jeu, et sa mère, en proie au désarroi le plus profond depuis le départ au front de son fils.
Cet été 1969 sera pour toutes ces femmes celui de la résilience et du renouveau.

Tous les romans d’Elin HILDERBRAND se déroulent sur l’île de Nantucket. Celui-ci ne change pas cette règle. A chaque histoire, une famille s’expatrie, le temps d’un été, dans ce petit refuge pour se ressourcer, pour s’interroger, pour trouver le courage de… Il s’agit, la plupart du temps, de récits de femmes, souvent des sœurs, une mère, qui, après s’être perdues, se retrouvent, se réconcilient, s’expliquent, se livrent sans filtres.

Un été à Nantucket est toujours un roman de femmes, sur des femmes, sur une société, une époque, qui traitent principalement des non-dits qui pèsent et détruisent.
Nonny est la grand-mère, stricte, régissant son monde selon ses règles d’éducation d’un autre temps. Elle est le garde-fou d’une société en train de muter.
Kate, sa fille, se débat avec ses secrets, son passé et la mort accidentelle de son époux revenu de la guerre de Corée. Elle est désorientée, triste, solitaire. Son remariage avec David devrait lui apporter le réconfort et la paix. Elle a du mal à trouver sa place, se culpabilise, s’isole. Il y a aussi les filles de Kate…
Blair, enceinte de jumeaux, apprend que son mari est volage.
Kirby, révolutionnaire, féministe et contestataire, est une jeune femme moderne, en avance sur les idées de son temps. Elle décide de s’émanciper, de trouver un travail dans un hôtel, de gagner sa vie…
Jessie, treize ans, découvre la vie, partagée entre les doux rêves de l’enfance et la cruauté de l’entrée dans le monde des adultes.
Toutes vont affronter leurs problèmes, les surmonter et trouver leur nouveau chemin dans la vie.

Ce roman est dense puisque les quatre points vue nous sont offerts.
Il est assez lent et descriptif. Le temps, ici, est tronqué : ce sont les vacances, le contexte apaisé et apaisant des plages, des repas et des verres que l’on s’accorde durant la période estivale avec pour rupture les émotions et sentiments de nos personnages.
Comme toujours, Elin HILDERBRAND joue avec les personnalités, dépeint des portraits psychologiques précis, offre les détails qui leur permettent d’évoluer.

Les problématiques sont réelles. L’auteure traite des difficultés liées à la période telles l’émancipation de la femme, le regard de la société sur les actes d’autrui, le racisme et l’acceptation (ou le rejet) de l’autre, l’amour. Elle choisit les événements historiques qui lui permettent de mettre en valeur cette famille.

Les personnages ont un lien filial fort mais ils m’ont semblé un peu « cloisonné » dans leur vie, sans que leurs comportements et leurs actions aient de réelles conséquences sur les autres membres de ce clan.

Tiger, le frère et l’unique fils, est soldat. Il est parti combattre au Vietnam comme des millions de jeunes. Il reste le fil d’Ariane de ce livre menant avec lui (ses lettres) l’inquiétude permanente de sa perte et de sa mort. Jusqu’à la dernière ligne du roman, je me demandais, tout comme Kate et Jessie, quel sort l’auteure lui réservait. Elin HILDERBRAND évoque aussi le patriotisme. C’est une photographie particulière d’une communauté des années 1969 – 1970.

Le titre, Un été à Nantucket, est à l’image de l’histoire, paresseux et traînant. Il est une rupture et un nouveau départ. Il est idéal pour paresser au soleil… quoiqu’il manque un peu de dynamisme à l’ensemble. Je recommande mon premier roman de cette auteure qui m’a vraiment touchée : Pieds nus.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡

Petites confidences et grandes confessions à Martha’s Vineyard

Sarah MORGAN nous prévient : ce roman est différent. Je vous affirme qu’il est bien plus profond que toutes les histoires que j’ai lues de cette auteure. Ce livre me rappelle même les récits de Erin HILDERBRAND.

Pourquoi ?

Une île au large de Manhattan

Le décor est somptueux, loin des fastes de la grande ville. Presque discret, campagnard… un lieu qui apporte soutien et chaleur humaine. Un univers où les personnages réapprennent à vivre, à être considérés et aimés.

Il y a aussi la maison familiale qui est une âme aussi importante que les protagonistes. Un décor bien intégré à l’histoire.

Le contexte est donc riche. Il apporte une bonne dose d’émotions à lui tout seul.

Trois générations de femmes

Une ado, une femme mariée puis veuve, la trentaine, et une femme mûre, d’à peine soixante dix ans.

Trois voix, trois visions, trois combats qui ne m’ont pas laissée indifférente. Aucune caricature, pas de cliché. Ces personnages féminins ont le mérite de diversifier les expériences. J’ai aimé autant suivre Mack dans sa quête d’identité, que Lauren laissant dix-sept ans de raisons et de compromis derrière elle pour retrouver d’autres valeurs, que Nancy, en nouvelle femme qui défie son passé et son premier grand amour.

Des secrets, des confessions, des confidences… Il faut percer le mystère

Les intrigues se mêlent et se démêlent pour mon plus grand plaisir. Le passé est compliqué pour chacune d’elle. Le mieux est de percer les non-dits, les omissions et les mensonges. La vérité apaise. Il faut cependant avoir le courage d’affronter ses erreurs et ses choix. Nos personnages ne sont pas parfaits et ils m’émeuvent pour cela.

Plus qu’une romance… un magnifique récit

La romance, même si elle est existante, n’est pas aussi prégnante que dans les autres livres de Sarah MORGAN. L’histoire gagne en émotions et en réalisme. Le côté humain et psychologique est bien défendu. J’apprécie la qualité de ce roman.

Bravo !

Mon évaluation : COUP DE COEUR ! ♡ ♡ ♡ ♡ ♡

Le résumé des éditions HARLEQUIN

Les femmes de la famille Stewart ont décidé de s’échapper de leur quotidien le temps d’un été pour se ressourcer sur les plages de l’île de Martha’s Vineyard. Mais leurs valises ne sont pas les seuls bagages qu’elles transportent : chacune est venue chargée de ses préoccupations et de ses inquiétudes. Nancy, la grand-mère, aimerait expliquer à ses filles, Lauren et Jenna, les raisons qui l’ont empêchée d’être une mère parfaite mais ignore comment ; Lauren, quant à elle, doit gérer le deuil de son mari décédé d’une crise cardiaque ; Mack, la fille de Lauren, a perdu son père… et ses repères, car celui qu’elle pensait être son géniteur ne l’est pas. Jenna, elle, rêverait de fonder une famille, un rêve malheureusement inaccessible. Au gré des discussions, des fous rires et des balades sur le sable, ces quatre femmes qui se croyaient très différentes vont se redécouvrir, s’entraider et comprendre qu’ensemble elles peuvent reprendre leur vie en main.

Un grand merci au blog Netgalley, à l’auteur et aux éditions HARLEQUIN pour ce🤔SP.

Un point commun : toutes ses histoires se passent sur l’île de Nantucket. Un été pour deux d’Elin HILDERBRAND

Ses livres n’appartiennent pas à une série mais ses histoires se déroulent toutes dans un même lieu : l’ile de Nantucket. Quoique… cette auteure innove puisque les deux sœurs ont été séparées à l’adolescence. Chacune d’elles vit sur deux îles proches mais distinctes : Nantucket et l’île de Matha’s Vineyard.

Lire la suite Un point commun : toutes ses histoires se passent sur l’île de Nantucket. Un été pour deux d’Elin HILDERBRAND

Mon RDV du 9, tout un parcours : Mes voyages dans les livres

J’ai revisité des endroits que je connaissais, j’ai découvert et aimé des régions inconnues, j’ai appris qu’il existait dans un imaginaire très créatif, un pays que je ne soupçonnais pas… Où sont-ils, tous ces lieux magiques et extraordinaires ? Dans les pages de votre futur roman…

Les livres ont le pouvoir de créer des mondes qui nous attirent et nous invitent à la visite. Je vous donne quelques idées de  mes voyages

Mon RDV du 9, tout un parcours est un rendez-vous mensuel, qui sur un thème défini, nous propose de lister quelques romans, de choisir des auteurs et de livrer quelques moments de lecture. J’y participe et j’attends avec impatience votre parcours et vos livres.

Voici le thème du mois : mon parcours et mes voyages dans les livres ! Allez… partons à la découverte !

Parcours voyages

Lire la suite Mon RDV du 9, tout un parcours : Mes voyages dans les livres

TAG… PKJ en acrostiche !

PUBooksC’est parti pour un tag pour les éditions Pocket Jeunesse ! Cette semaine, on s’amuse « poétiquement » avec un acrostiche. Le défi : On doit trouver un livre correspondant à chaque lettre de la célèbre édition.

J’en profite pour reprendre cette rubrique (de mon cru!!) Pub Blogs and Books !

Un petit temps de publicité pour des éditions et pour quelques livres, ça ne fait pas de mal, non ?

N’hésitez pas à reprendre ce tag s’il vous inspire ! Bonne découverte… Lire la suite TAG… PKJ en acrostiche !

TAG : Book Fangirl (and Fanboy) Award!

PUBooksUn TAG c’est une façon de se dévoiler sans parler franchement de sa personne. Lorsqu’un blog est tagué, c’est une lectrice (ou un lecteur !!!), cachée derrière ses livres et sa petite plume inexperte, qui se matérialise.

Le TAG Book Fangirl Award m’a été soumis par Songeslivresques, que je salue au passage et que je remercie chaleureusement d’avoir pensé à mon blog A la page des livres ! C’est un beau cadeau de blog anniversaire ! Merci sincèrement…

Lire la suite TAG : Book Fangirl (and Fanboy) Award!

Si on parlait de… romances ?

Si on parlait de

Je ne pensais pas être en mesure de parler de romances. Ce sujet, issu du blog La tête dans les livres, le proposait. J’ai fait un « appel » à candidatures pour lire tous vos articles. Pour l’instant, je n’ai lu que deux chroniques mais je ne désespère pas d’en trouver d’autres…

Ce sujet fascine et effraie. On se défend de lire des romances parce que ce n’est pas un terme très prisé, très en vogue. Cela fait un peu niais, primaire… que sais-je! Par contre, j’ai rarement lu un livre sans obtenir en parallèle un amour en faillite, en construction… Policiers, thrillers, dystopies, fantasy, l’amour est présent partout. Une pensée, un souvenir, une découverte, des mots… souvent cet intérêt humain parsème nos livres.

Alors voici mon article, qui à priori aurait dû rester au fond de mes pensées… Les deux articles que j’ai lus ce matin m’ont permis de mettre quelques idées au clair. je vous les livre…

Lire la suite Si on parlait de… romances ?

TOP TEN TUESDAY… mon premier ! TOP DIX des séries addictives.

Top Ten Tuesday copie

Voici mon premier TTT… je traduis mon premier « Top Ten Tuesday » et encore… « Le top des 10 du mardi ». Je me lance…

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish (en langue shakespearienne) et repris, en français, sur le blog de Frogzine. On le retrouve beaucoup sur la blogosphère et voici que le thème de cette semaine me plaît bien…

Lire la suite TOP TEN TUESDAY… mon premier ! TOP DIX des séries addictives.

Bilan du mois d’août 2015 !

J’ai passé un bel été auprès de ma famille. J’ai pris du plaisir à sortir, à profiter de toutes les activités de plein air et j’ai beaucoup moins décoré les livres ! Mais le bilan de mes lectures reste très positif ! Lire la suite Bilan du mois d’août 2015 !

Mon parcours de lecture : avec Elin Hilderbrand, je ne suis pas déçue.

un si beau jourEncore un beau livre d’Elin HILDERBRAND. Depuis ma première découverte des romans de cette auteure, je ne suis pas déçue. Je suis toujours sous le charme.

Un si beau jour est une histoire qui reprend les mêmes ingrédients que précédemment : un été, l’île de Nantucket, une famille, ses tracas et ses peines… A chaque fois, on retrouve des interrogations, des déboires, des malentendus, des liens familiaux complexes. Mais, à chaque lecture, je prends un véritable plaisir à trouver avec les personnages une orientation de vie honnête et plus paisible.

Un mariage n’est jamais un moment facile et insouciant. Il nous renvoie au visage nos doutes, nos bonheurs et nos pertes. Ce mariage-là est une belle leçon d’amour

Je suis fan.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥ 

  • Pour retrouver mes attentes de lecture, cliquez ICI.
  • Pour lire mon avis détaillé, cliquez ICI.
  • Pour relire ma chronique sur un autre roman d’Elin HILDERBRAND, cliquez ICI.