Archives du mot-clé Kennedy

Si on parlait de… d’adaptations cinématographiques

Je n’avais pas prévu de parler des adaptations cinématographiques. Pourtant, je suis allée voir Hunger Games : la Révolte (2) et mon article s’est élaboré naturellement à la sortie de la salle de cinéma… Ce fut comme une révélation : j’avais matière à dire sur le sujet proposé par la tête dans les livres

Lire la suite Si on parlait de… d’adaptations cinématographiques

Si on parlait de… romances ?

Si on parlait de

Je ne pensais pas être en mesure de parler de romances. Ce sujet, issu du blog La tête dans les livres, le proposait. J’ai fait un « appel » à candidatures pour lire tous vos articles. Pour l’instant, je n’ai lu que deux chroniques mais je ne désespère pas d’en trouver d’autres…

Ce sujet fascine et effraie. On se défend de lire des romances parce que ce n’est pas un terme très prisé, très en vogue. Cela fait un peu niais, primaire… que sais-je! Par contre, j’ai rarement lu un livre sans obtenir en parallèle un amour en faillite, en construction… Policiers, thrillers, dystopies, fantasy, l’amour est présent partout. Une pensée, un souvenir, une découverte, des mots… souvent cet intérêt humain parsème nos livres.

Alors voici mon article, qui à priori aurait dû rester au fond de mes pensées… Les deux articles que j’ai lus ce matin m’ont permis de mettre quelques idées au clair. je vous les livre…

Lire la suite Si on parlait de… romances ?

Bilan de Juillet 2015 : un bel été de découvertes !

Quel bel été ! Et il est loin d’être terminé… ce qui est le plus réjouissant !

Je vous présente tous les livres que j’ai découverts et lus durant ce mois de juillet. Ils sont de tout genre : thrillers, dystopies et romances…

Dans le domaine des thrillers et des policiers : Lire la suite Bilan de Juillet 2015 : un bel été de découvertes !

Dernier lundi de Juillet : Que lisez-vous ? Traqués…

Ce rendez-vous est incontournable, tous les lundis : résumer en quelques lignes et à travers trois questions, mes lectures de la semaine.

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

J’ai lu le long roman de Douglas KENNEDY, la Poursuite du bonheur. Pour lire mon avis, cliquez ICI.

J’ai terminé l’extraordinaire aventure de Traqué d’Andrew FUKUDA. Pour relire mes avis sur les trois tomes, cliquez ICI (tome 1), ICI (tome 2) et ICI (tome 3). Lire la suite Dernier lundi de Juillet : Que lisez-vous ? Traqués…

Un nouveau Kennedy dans mon parcours de lecture

la poursuite du bonheurVoici un livre que j’aurais dû lire il y a quelques années. C’est chose faite aujourd’hui !

La poursuite du bonheur de Douglas Kennedy est un livre qui laisse un goût amer. L’accès au bonheur est éphémère dans ces histoires croisées. Les personnages ont des destins torturés. Leur volonté est trop souvent anéantie par une société américaine intolérante. La chasse aux sorcières et les règles ultra-conservatrices créent une atmosphère de paranoïa étrange où les esprits s’enveniment sans réels fondements, d’après ce livre…

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥

La poursuite du bonheur est un bonheur agréable…

la poursuite du bonheurCe roman se partage en deux grandes parties : la vie de Sara très détaillée et celle de Kate plus rapidement survolée. C’est un roman épais que j’ai découvert, très dense. Il faut attendre une centaine de pages pour entrer dans le sujet et démêler les liens entre les deux personnages féminins.

Ce que je pense de l’intrigue :

L’histoire est longue; intéressante et largement détaillée. Douglas Kennedy, romancier très documenté et impliqué dans la vie de ses personnages, nous livre un aspect sombre de la société américaine. Il est très habile. Il joue sur la longueur et l’efficacité de son écriture. Il nous décrit la déchéance de ses personnages, leur lente agonie, avec brio. Lire la suite La poursuite du bonheur est un bonheur agréable…

C’est encore lundi : que lisez-vous ? A la recherche du bonheur…

Toujours le même objectif, chaque lundi, même en été : répondre à trois questions chaque lundi.

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

3. Que vais-je lire ensuite ?

Cette idée n’est pas de moi, je l’ai pêchée sur le blog de la tête dans les livres, qui l’a prise dans le blog de Galleane, qui l’a prise sur le blog de… En tout cas, c’est une très bonne idée! Je la retiens tous les lundis… Merci à elles.

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?

J’ai lu le tome 2 d’une dystopie très intéressante, Traqué et un roman particulier mi-fantastique, mi-romanesque, L’étrange cas de Juliette M.

Lire la suite C’est encore lundi : que lisez-vous ? A la recherche du bonheur…

Et si… je poursuivais le bonheur ? Mes attentes de lecture.

la poursuite du bonheur

Quelles que soient  les couvertures des éditions lues, on retrouve un côté rétro : une femme d’un autre temps avec une coiffure et un habillement d’après guerre.

Je connais Douglas KENNEDY pour avoir lu plusieurs livres : L’homme qui voulait vivre sa vie, Piège nuptial, cet instant-là, Les désarrois de Ned Allen… Je les dévorais comme des petits pains croustillants et j’adorais. Puis, la folie livresque s’est éteinte…

Il y a huit ans, une amie m’avait prêté La poursuite du bonheur. Je n’avais pas franchi le premier chapitre. Aujourd’hui, je retente l’expérience avec une autre maturité et un regard nouveau.

Ce que je pense de la couverture : Elle ne m’attire pas plus que ça. Elle est sombre. Cette femme ne m’inspire qu’un vague passé… On se croirait dans un tableau d’Andy WARHOL, les couleurs criardes en moins. La référence choisie par l’éditeur est les Etats Unis des années 1950.

Le titre est plus propice à mes anticipations. Lorsque l’auteur a choisi le nom POURSUITE, qu’entendait-il ? Induisait-il une rupture : passer d’une situation malaisée au bonheur ? Ou… une continuité dans la vie paisible et charmante? Connaissant la plume de Douglas KENNEDY, j’opterai pour la rupture. Il est le maître de la situation insoluble de déchéance… Tous ses héros sombrent dans les ténèbres avant de trouver le chemin de la résurrection sociale ! Cet auteur maîtrise l’art de créer des ambiances et des contextes précis et largement documentés. Il développe sans peine des milieux divers comme la finance, la photographie, une micro société dans le Bush australien…

Je vais ouvrir le livre et me replonger dans son univers avec ces deux phrases en tête, l’histoire de me mettre l’eau à la bouche :

« Une fresque romanesque à dévorer. » Olivia de Lamberterie – ELLE.

« Une pure réussite, un délectable moment de lecture, une héroïne inoubliable. » Pascale Frey – Lire.

Résumé de l’éditeur : 

Le lendemain des obsèques de sa mère, Kate Malone reçoit l’appel d’une certaine Sara Smythe, qui dit être une amie de ses parents. Face au scepticisme de Kate, elle lui confie un manuscrit. L’histoire de plusieurs vies entremêlées un demi-siècle auparavant.

1945. L’Amérique se remet de la guerre. Mais, très vite, les heures noires du maccarthysme résonnent, avec leur cohorte de trahisons et de lâchetés conformistes. Et dans la tourmente, l’histoire des Malone s’écrit.