Archives du mot-clé L'amour de ma vie

L’amour de ma vie de Rosie WALSH : un presque COUP de COEUR !

 Le résumé des escales éditions – 06 octobre 2022 : Emma, biologiste marine reconnue et médiatisée, adore son métier, son mari Leo, leur fille Ruby et leur chien John Keats. En apparence, tout est parfait. Sauf qu’Emma sort d’une longue maladie et attend les résultats de ses derniers examens. Alors Leo, journaliste spécialisé dans les nécrologies de célébrités, trompe son angoisse grâce à ce qu’il sait faire de mieux : enquêter sur la vie des autres.
En rédigeant la nécrologie de sa femme, Leo relève des incohérences dans son passé. Incrédule, il tente de dénouer le vrai du faux. Mais il doit rapidement se rendre à l’évidence : la personne qu’il pensait le mieux connaître au monde est une étrangère.
À mesure que Leo dévoile ses secrets, Emma n’a d’autre choix que de lui prouver que, malgré ses mensonges, elle est bien la femme dont il est tombé amoureux. Mais d’abord, elle doit lui parler de l’autre amour de sa vie…

Cette lecture est passée à un doigt du coup de cœur.
Alors que je suis dans une période où je peine à me concentrer, où la fatigue prend le pas sur ma motivation, où je mets un temps infini à lire des romans de la première page à la dernière page, oubliant le peu de lignes que j’ai déjà lues, L’amour de ma vie m’a redonné un sursaut de plaisir.

Ce récit commence comme un roman d’amour : Emma et Léo vivent une histoire à part. Elle est biologiste marine, à la recherche d’un crabe particulier, atteinte d’un cancer… Lui écrit des nécrologies lorsqu’un décès est imminent ou lorsque la célébrité a disparu. Ils sont parfaitement différents. Leur couple est improbable, si particulier que notre attention est focalisée sur ce qui pourrait éventuellement les séparer. Oui, qu’est-ce qui pourrait perturber cette si belle union si ce n’est un secret savamment enfoui dans le passé ?

Notre imagination (mon imagination) invente un adultère… Cela semble commode. Trop facile et sans doute trop cliché… Voyons ailleurs… Léo enquête (finalement…), trouve des incohérences, tombe dans le piège de la suspicion.
De la facilité des faits jusqu’à la complexité de la psychologie, Rosie WALSH se montre plus inventive et plus fine. J’étais loin de construire ce scénario. La deuxième partie du roman m’a embarquée dans les méandres des fonctionnements humains : j’ai adoré cette facette du roman.

Ce roman est le roman d’un amour mais aussi le versant glissant du suspense, de la quête d’une vérité quelle qu’elle soit.

La question est désormais : Léo et Emma vont-ils rester liés et attachés, amoureux et compréhensifs ou vont-ils se délier, se déliter, se fracturer, se déconstruire ?
Les personnalités se dévoilent, gagnent en force et s’épanouissent jusqu’à se révéler. Le roman grandit en sincérité, croit en puissance et devient humain. Les indices parsemés depuis le début deviennent pièces d’un tableau bien construit. J’ai beaucoup aimé cette lecture pour la surprise qu’elle apporte, pour son unicité, pour ce travail profond sur les personnalités.

S’il n’y avait quelques erreurs dans le texte (oubli de déterminants, mots pour un autre et quelques guillemets qui m’auraient permis de différencier la parole des personnages de leurs pensées), j’aurais inséré cette histoire dans mes coups de cœur. Il reste néanmoins une lecture passionnante, questionnante et émouvante que je conseille grandement.

Mon évaluation :