Archives du mot-clé Le code rose

Le code rose de Kate QUINN

Le résumé des éditions HAUTEVILLE – 17 août 2022 :
Pendant la guerre, Bletchley Park abritait un traître qui vendait des informations. J’ignore son nom mais je sais ce qu’ils ont fait. Vous devez me haïr mais vous avez fait le même serment que moi : protéger Bletchley Park et la Grande-Bretagne. Ce serment nous dépassait tous.
Aidez-moi à démasquer le traître. Vous avez une dette envers moi.
1940. Alors que l’Angleterre se prépare à combattre les nazis, trois femmes très différentes répondent à l’appel d’un mystérieux domaine, Bletchley Park, où les cerveaux les plus brillants de Grande-Bretagne sont formés à casser les codes de l’armée allemande.
La pétulante et belle débutante, Osla ; l’impérieuse et autodidacte Mab, et enfin, la vieille fille du village, Beth. Mais la guerre, le deuil et une sombre trahison sépareront les trois amies désormais ennemies… jusqu’à ce qu’elles soient de nouveau réunies, quelques années plus tard, par une mystérieuse lettre codée. Un traître émerge des ombres de leur passé, forçant les trois jeunes femmes à renouer leur vieille alliance pour casser un dernier code.
Mais chaque pétale qu’elles effeuillent du Code Rose les rapproche du danger et de leur véritable ennemi…

Si je ne devais dire qu’une seule qualité pour ce roman, ce serait la remarquable documentation historique.
Les lieux existent, de ce bâtiment de « fous », à ce point de vue sur le paysage que deux de nos personnages contemplent et savourent… la ville détruite, Londres sous les bombes.
Les personnages ont réellement vécu ; l’auteure met un point d’honneur à les connaître, à nous les présenter et à les faire vivre (à nouveau), sans omettre leur bravoure, leur patriotisme, leur intelligence à décrypter les codes ennemis.
L’Histoire est présente dans ce roman, de l’idylle amoureuse aux événements majeurs (que j’ignorais parfois) qui ponctuent cette guerre d’espionnage.
Ce récit m’offre tout un pan de la 2ème guerre mondiale que j’ignorais. Les livres, aujourd’hui, se succèdent pour nous apporter, à nous lecteurs, de l’authenticité, de la distraction mais aussi du réel, du concret, de vrais combats relatés que la plupart (y compris moi) ne suspecte pas.

Ce roman est un pavé de 700 pages qui nécessite un temps d’accroche et d’apporche pour saisir le contexte, un temps de rencontre avec les personnages (nos trois héroïnes). Je n’ai pas ressenti d’ennui, pas un seul instant. Par contre, il m’a fallu comprendre les rouages de toute cette logique de codes cassés, de machines à décrypter et le rôle de chacun dans cette monumentale traque aux informations.

Parfois, je me demandais où allait me mener cette aventure mais, à chaque moment, je saisissais, à travers les personnages et l’alternance du temps de guerre et ce tout petit moment précédant le mariage royal, que l’auteure savait où me conduire. Kate QUINN ne m’a jamais perdue. Habilement, elle a posé le cadre et a tiré les ficelles de son intrigue pour me les livrer. Quelle explosion de plaisirs lorsque j’ai obtenu les tenants et les aboutissants de l’existence de ce fameux traitre ! La deuxième moitié du livre s’est enchaînée sans que je la lâche, captivée et envoûtée par ces missions et cet acharnement d’hommes et de femmes. L’histoire m’a conduite dans une intrigue que je n’imaginais pas. Je ne m’attendais pas à une telle narration. Elle m’a conduite dans un univers inconnu, différent, intéressant et fascinant.

Les trois héroïnes, Beth, Osla, Mad, sont, chacune à leur manière, attachantes. Quelle que soit la personnalité, elles sont passionnantes de bout en bout. Elles vivent, elles trébuchent et elles se relèvent. Ce fut merveilleux de les suivre, de les rencontrer et de les laisser partir vers leur destinée. Elles m’ont marquée et, là encore, je retrouve tout le talent de cette auteure qui a franchi un nouveau palier de compétences dans son écriture. Chaque récit est une découverte, une aventure incontestable, un univers unique. Je recommande vraiment ses livres… et je ne pourrais snober son prochain roman car j’ai une confiance totale en son imagination et en ses œuvres.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥