Archives du mot-clé Leman

La délicieuse imposture du chant des sirènes de Charlotte LEMAN

J’avais repéré ce roman (cliquez ici) mais j’avais une petite appréhension au sujet de la plume de l’auteure : j’avais moyennement aimé Si la vie te donne des citrons, fais-en une tarte meringuée (ma chronique, ici).
La couverture me tentait bien (je suis assez fan de cette collection des éditions l’ARCHIPEL sans pour autant trouver mon livre coup coeur parmi cette sélection…).
Quant au résumé, il m’annonçait un bon moment de lecture : une promesse de tendresse et d’évasion.
Pour les avis, j’avais lu du bon (ici, l’avis de Maven Litterae) comme de la réserve (voici l’avis de Light and Smell, ici). Il fallait donc que je me fasse mon idée.

J’ai été surprise ! Oui. Charlotte LEMAN m’a emmenée dans une histoire particulière où la romance ne se passe pas d’une manière « classique ».
Il s’agit d’une réflexion sur le couple.
Claire éprouve des sentiments d’ennui, de colère, de lassitude jusqu’au jour où elle décide de prendre du recul, de faire un break, de chercher un endroit où l’herbe est plus verte… Bref, faute de pouvoir entreprendre le voyage de ses rêves (en Toscane), elle opte pour un séjour sur la pointe extrême ouest de la Bretagne : direction le Finistère. Son pèlerinage est audacieux, salutaire : elle part à la recherche de ses désirs, d’elle-même et médite sur son couple, son avenir et ses aspirations.

Son cheminement n’est pas dénué d’intérêt : j’avoue même qu’il m’a intéressée. Il m’a entraînée dans des réflexions justes, assez proches des pensées de tout à chacun (je suppose). Ainsi, Claire aborde la vie (son existence) avec un autre regard et l’aborde avec d’autres saveurs.

Ce petit roman n’apporte pas l’évasion qu’on peut espérer en cette saison estivale : l’héroïne est assez banale. Elle nous ressemble un peu même si ses actes ne seraient pas forcément les nôtres.
Cette histoire a le mérite de me parler du quotidien, de nous l’envoyer en pleine face pour cerner le bon et le moins bon de nos vies.
Le ton de Claire est assez direct, vindicatif, boudeur… On aime ou on n’aime pas. De mon côté, j’ai apprécié ce style de narration. Il a donné un peu de peps dans cette histoire.
Alors, à la finale, j’évalue positivement ce roman. Il est sympathique. Je le trouve plus savoureux que Si la vie te donne des citrons, fais-en une tarte meringuée, plus intéressant et plus « réflexif ».

Mon évaluation : ♥ ♥  1/2 

Le résumé des éditions l’ARCHIPEL – 16 juin 2022 : Jeune trentenaire, Claire se laisse un peu trop bercer par les illusions. Un samedi matin, dans les rayons d’une librairie, elle choisit un roman à la hâte : 422 pages qui vont chahuter son quotidien, au point de questionner son couple.
Emportée par sa lecture, Claire décide de marcher dans les pas de son héroïne et de prendre le large. Loin de ses repères, elle part à la découverte des sentiers côtiers, espérant se retrouver elle-même.
Mais que faire lorsque le destin met sur sa route un marin pêcheur qui pourrait bien la faire chavirer ? Se laisser porter par le courant ou résister ?
Et s’il était temps d’arrêter de rêver sa vie pour commencer à la vivre ?

J’ai repéré quelques lectures…

Bonjour,
J’ai repéré quelques livres qui me plairaient bien. J’ai d’abord été attirée par les titres… j’ai découvert les couvertures… et j’ai fini par les sélectionner pour leur résumé. Que pensez-vous de cette petite sélection ?

J’ai glissé les titres dans la longue liste de ma PAL, à tout hasard. Peut-être que j’en acquerrai quelques-uns… tout dépendra de mes envies dans les jours à venir, de vos expériences (N’hésitez pas à me laisser un commentaire sur vos avis) et de ce que je trouverai sur ma route (une librairie, une bibliothèque, une boîte à livres…).

Bonnes découvertes à mes côtés.

J’ai choisi ce premier roman pour la collection. Dans une chronique précédente (Cliquez ici), je vous avoue mon faible pour ces couvertures qui en disent peu sur le contenu de l’histoire.
Dans cette histoire, ce qui m’attire c’est le départ de l’héroïne pour la Bretagne… et aussi le suspense de son choix final.

La délicieuse imposture du chant des sirènes de Charlotte LEMAN.
Voici le résumé des éditions L’ARCHIPEL – 16 juin 2022 : Jeune trentenaire, Claire se laisse un peu trop bercer par les illusions. Un samedi matin, dans les rayons d’une librairie, elle choisit un roman à la hâte : 422 pages qui vont chahuter son quotidien, au point de questionner son couple.
Emportée par sa lecture, Claire décide de marcher dans les pas de son héroïne et de prendre le large. Loin de ses repères, elle part à la découverte des sentiers côtiers, espérant se retrouver elle-même.
Mais que faire lorsque le destin met sur sa route un marin pêcheur qui pourrait bien la faire chavirer ? Se laisser porter par le courant ou résister ?
Et s’il était temps d’arrêter de rêver sa vie pour commencer à la vivre ?

Pour ce deuxième roman sélectionné, c’est la faiblesse de l’héroïne qui m’attire (comme pour le roman suivant). Là encore, mes envies de voyage me titillent… Le départ est prévu pour Ibiza !

Il n’est jamais trop tard pour libérer les licornes de Mélodie MILLER.
Voici le résumé des éditions Independently published – 06 juin 2022 : À 28 ans, Manon, directrice financière d’une agence d’événementiel habite seule à Paris dans un appartement bien ordonné. Ses rêves d’enfant ? Elle les a enfouis et oubliés depuis longtemps. Mais, lorsque sa boss l’envoie en urgence au siège à Ibiza, et qu’elle débarque dans la colocation d’Arturo le ténébreux, Jeanne la fée bohème et Mattéo le séducteur, sa vie prend une tout autre direction.
Manon osera-t-elle enfin lâcher ses dossiers professionnels pour laisser libre cours à sa fantaisie ? Et si ses colocataires l’aidaient à remonter le passé et à l’accepter enfin, cela mettrait-il en péril son avenir ? Ou le redéfinirait-il ?

Je suis moins fan de la couverture mais par contre je suis conquise par le résumé : la faiblesse de l’héroïne (légèrement maniaque !! ) et le chamboulement de son quotidien.

Demain se dessine aujourd’hui de Véronique MACIEJAK.
Voici le résumé des éditions EYROLLES – 02 juin 2022 : Chez BricoRémi, le rayon de Chloé est toujours nickel ! Les tournevis par couleur, les rallonges par taille… Tout le monde s’y retrouve, surtout les clients. Que ce soit au travail ou chez elle, Chloé apprécie les étagères bien ordonnées. Personne ne pourrait croire que cette employée modèle cache un secret depuis deux ans. Même l’exubérante Josy, sa collègue et confidente, ne s’est aperçue de rien. Pour s’échapper de son quotidien, Chloé imagine à haute voix la vie des passants. Un jour, un homme ose déranger son rituel en s’asseyant près d’elle au parc. Sur son banc. Il s’appelle Ethan et écoute plus qu’il ne parle. Mais qui est-il réellement ?  Josy a-t-elle raison de conseiller à son amie de s’en méfier ? La vie réservant son lot de surprises, Ethan pourrait bien ne pas être celui qu’il prétend… Un roman plein d’espoir pour se reconnecter à l’essentiel.

Pour l’histoire suivante, je suis attirée par la première ligne du résumé qui nous fait une belle promesse ( » Un roman éblouissant, touchant, parfumé d’une magnifique humanité. « ), ainsi que par le secret enfoui… les humains brisés… qui se reconstruisent. Certainement, une belle histoire de résurrection !

Les grands chavirements de Lyne VANIER.
Voici le résumé des éditions GUY SAINT JEAN – 15 juin 2022 : Un roman éblouissant, touchant, parfumé d’une magnifique humanité.
Originaire de Gaspésie, Camille Aubry habite la ville de Québec où elle complète, à 25 ans, un doctorat en psychologie. Hantée par un drame familial survenu neuf ans plus tôt, Camille soulage les souffrances de ses patients psychiatriques tout en tentant de réparer son propre traumatisme. Survient Léo, son jeune voisin, à qui elle offre un refuge apaisant quand ça s’agite trop chez lui. Au fil de leurs échanges se tisse une amitié précieuse et salvatrice entre le garçon négligé et la femme abîmée. L’enfant découvre aussi que les amis peuvent devenir aussi précieux qu’une famille, car Dieudonné, Ariane, Alix et Kiara deviendront pour lui, comme ils le sont pour Camille, de solides ancrages. D’ailleurs, cet encombrant Gaël, qui s’immisce doucement dans la vie de Camille, devrait-il être considéré comme une menace ou un allié? Un roman d’une beauté qui chavire, et qui illustre bien que les humains brisés peuvent aussi être magnifiés et rendus encore plus solides par leurs blessures…

Pour cette histoire-là, le titre m’a fortement influencé. Il a quelque chose de « pétillant »… J’avoue que la découverte du jardin secret me paraît être une bonne idée : entre café, salon de thé et galerie d’art, j’aimerais rencontrer des endroits comme celui-ci dans la vraie vie…

Ces trucs qui pétillent au-dessus de nos têtes de Christine BECEL.
Voici le résumé des éditions du PANTHEON – 21 juin 2022 : La vie sens dessus dessous… Alice, quarante-cinq ans, connaît bien ses aléas. Cela fait deux ans qu’elle a créé le « Jardin Secret », son salon de thé qui combine galerie d’art et jungle café. Deux ans qu’elle vit avec ses fils, après avoir été plaquée par son mari, pour une plus jeune qu’elle. Deux ans qu’elle a organisé sa vie autour de sa famille et de ses amies. Et un jour il franchit la porte… et fait réapparaître ces trucs qui pétillent au-dessus de nos têtes, qui bousculent les équilibres et nous encouragent à croire que tout est possible. Mais la vie est étonnante et réserve quelques surprises, sans parler du destin qui n’en fait qu’à sa tête…

Et pour finir cette sélection, j’ai retenu ce roman pour son titre. J’ai découvert le résumé et le genre du livre (Policier) et je me suis dit : « Pourquoi pas changer de registre entre deux histoires romantiques ? ». Comme je suis allée voir La nuit du 12 au cinéma, ce livre m’a apportée quelques résonances (comme l’obsession des affaires non élucidées). Ni une, ni deux, le voilà dans ma PAL…

La preuve des contraires de Caitlin WAHRER.
Voici le résumé des éditions SONATINE – 16 juin 2022 : Octobre 2015. Le téléphone sonne chez Julia et Tony Hall, qui vivent une existence paisible dans leur grande maison du Maine. Tony répond puis se rue au chevet de son frère, Nick. Celui-ci vient d’être admis aux urgences après avoir été violemment agressé la veille par un inconnu rencontré dans un bar. Le monde de Tony s’effondre. Et plus encore lorsque l’inspecteur Rice, chargé de l’enquête, commence à douter du témoignage de Nick. Si Tony est prêt à tout pour sauver son frère, Julia, elle, est prête à tout pour sauver son mari à la dérive.
Février 2019. Le téléphone sonne à nouveau chez les Hall. Au bout du fil, l’inspecteur Rice, à qui Julia n’a pas parlé depuis des années. À la retraite, malade, celui-ci demande à la voir. Il a des révélations à lui faire sur cette affaire qui n’a cessé de l’obséder, des révélations qui vont remettre en question toutes les apparences.

Bel été à vous.

Si la vie te donne des citrons, fais-en une tarte meringuée de Charlotte LEMAN

Le résumé des éditions L’ARCHIPEL – 20 mai 2021 : Clémence chérit l’existence tranquille qu’elle s’est construite : une vie de couple paisible, un fils adorable et un travail d’assistante dont elle connaît tous les rouages. Un si bel équilibre vaut bien quelques concessions. Alors, avec le temps, Clémence a appris à arrondir les angles.
Son petit monde s’effondre le jour où son mari la quitte pour une femme plus jeune. Cerise sur le clafoutis, il lui annonce qu’il reste dans leur appartement tant que celui-ci ne sera pas vendu !
Clémence va devoir choisir : désespérer ou reprendre sa vie en main. Cette épreuve pourrait bien être l’occasion d’une revanche…

Clémence doit faire le deuil de son couple. Antoine a décidé de tirer un trait sur 20 ans de vie commune au profit de son amour pour Lola, une jeune femme de 26 ans.
Avec humour, cette héroïne commente toutes les étapes qui la conduisent à la séparation définitive : le quotidien de sa vie (avant la révélation d’Antoine), la prise de conscience de la trahison de son mari (et oui, elle découvre que son mari la trompe !), la rupture (c’était obligé : Antoine file le parfait amour avec sa nouvelle compagne), la colocation obligée avant la séparation définitive (et là est le piment de l’histoire et le sel sur la plaie…).

La narration est ponctuée de commentaires de Clémence : ses pensées sont tantôt sarcastiques, désabusées, intelligentes, foncièrement absurdes. La femme doit gérer la mort de son couple, la gestion d’une famille protectrice et intrusive, un adolescent de 17 ans, un patron esclavagiste, son amie rigotte et pleine d’esprit, son groupe de pâtisserie… et un nouvel attrait. Les situations sont cocasses. Tous les obstacles sont sur sa route. Le lecteur (la lectrice) peut grincer des dents, fondre de tendresse et éclater de rire. C’est tout le but de Charlotte LEMAN.

Cela fonctionne assez bien sur moi. La lecture est agréable, sans réelle surprise, mais ces quelques heures de plongeon dans les malheurs de Clémence m’ont détendue.
Petit hic : J’ai eu plus de mal avec le dénouement et les révélations « inattendues » (dernier chapitre). Ces dernières (mis à part le déménagement) m’ont paru mesquines. Je n’ai pas validé les actes de la malheureuse. Ils sont immatures, ils sont médiocres. C’est bizarre, je n’ai lu aucun commentaire ou jugement sur ces actions comme si tout le monde les approuvait… vraiment ?

Au final, je ressors mitigée de ce roman. J’ai aimé la plume de l’auteure, incontestablement. L’idée générale est déjà vue mais traitée avec beaucoup d’humour (c’est un bon point). J’aurais aimé que l’histoire se termine différemment et (pourquoi pas ?) que tous ces incidents soient dus au hasard ou à d’autres plutôt que du fait de Clémence… Ce n’est que mon avis…

Mon évaluation : ♡ ♡ et un 1/2 ♡