Archives du mot-clé Les mystères de Honeychurch

Fêtes fatales au manoir d’Hannah DENNISON

Le résumé des éditions CITY EDITIONS – 3 février 2021 : Rien ne va plus à Honeychurch. Alors, pour la première fois, les aristos désargentés qui possèdent le manoir ont décidé d’organiser une journée portes ouvertes pour renflouer les caisses et réparer la toiture qui tombe en ruine. Les visiteurs se pressent pour admirer les trésors de la noble famille, comme le célèbre «  Faucon Ensanglanté  », un oiseau momifié dont on raconte qu’il est maudit… Alors forcément, quand le majordome meurt écrasé par une vieille armure, tout le monde pense que la malédiction a encore frappé  ! Le pire, c’est que les cadavres continuent de s’accumuler comme les scones à l’heure du thé. Kat Stanford, la détective amateur du village, décide de prendre les choses en main. Il y a urgence à démasquer le tueur, car à ce rythme-là, il ne restera bientôt plus personne à Honeychurch  !

Plus cette série avance, plus j’aime l’évolution des personnages. Kat gagne en sagesse et en sérénité. Elle se pose enfin et trouve un bel équilibre entre son métier et son implantation dans le domaine Honeychurch. Ses relations sont plus claires, entre attachement et détachement : très proche de sa mère, Iris, bienveillante avec Harry, silencieuse et observatrice des différents pensionnaires qui participent à l’exposition et à cette fameuse fête fatale.

Elle est amoureuse dans ce tome… Guy est l’heureux élu mais David, son ex, n’est jamais loin (surtout en raison du vol des montres à gousset déjà déclarées volées quelques années plus tôt). Quant au policier Shawn, il a décidé de se reprendre en main et de faire un travail sur lui-même, métamorphose qui ne laisse pas indifférente Kat.

Sa mère, la romancière, est attachante. Son amitié avec Délia est à son image : contradictoire, tourmentée et amusante. Les deux femmes rivalisent et sympathisent le plus souvent. Les querelles sont risibles et drôles. Harry et son alter ego évolue comme un petit garçon qu’il est, accompagné d’une complice de son âge qui ne manque pas de piquant et d’idées saugrenues.

Les livres d’Hannah DENNISON sont toujours un peu longs à débuter, à moins que je sois impatiente de rentrer dans le vif de l’intrigue… Celui-ci commence par l’exposition d’un faucon empaillé, aux pouvoirs surnaturels, un oiseau de proie qui saignerait et qui annonceraient de terribles drames. Superstitions ? Présages ? L’auteure nous embarquent dans une intrigue bien bâtie, avec des sous-enquêtes. Tout est ficelé à merveille. Je suis assez envoutée par ce nouveau tome, plus intime et plus personnel, du point de vue de Kate, une belle promesse pour la suite.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡ ♡