Archives du mot-clé Macomber

La maison d’hôtes : Retour à Cedar Cove de Debbie MACOMBER

Le résumé des éditions CHARLESTON (14 janvier 2020) : Après la mort tragique de son mari, Jo-Marie décide de changer de vie, et reprend une maison d’hôtes dans la petite ville de Cedar Cove : la Villa Rose. Sa première cliente, Abby, a survécu à un accident de voiture, dans lequel sa meilleure amie a trouvé la mort. Elle n’a jamais eu le cœur à retourner dans la ville où elle est née, jusqu’à ce jour, dix ans après l’accident. Josh, le second client doit prendre en charge son beau-père, un vieil homme à présent, avec qui il ne s’est jamais entendu. Derrière les portes de la jolie maison d’hôtes, ces personnages inoubliables trouveront l’amour, le pardon et la possibilité d’un nouveau départ.

Ce livre est le premier tome d’une série. Je tiens à vous le dire, je n’aime pas les séries. Ce roman ne va pas contredire cette opinion puisque j’y retrouve les principaux inconvénients que je reproche aux livres à suites. Le personnage principal n’évolue pas… Il faudra attendre le deuxième tome (et sans doute les suivants) pour aborder « vraiment » sa problématique et pour qu’il la résolve. Les obstacles que le personnage principal rencontre ne sont, à ce stade, pas des obstacles… Les personnages secondaires ne sont qu’accessoires et n’ont pas d’incidences réelles sur l’héroïne.

Plus en détails pour ce roman : Jo-Marie a perdu son mari. Son chagrin est présent, quelques petits événements l’aident à surmonter cette perte énorme. Elle décide, en outre, d’investir dans une maison d’hôtes. Ce nouveau but est comme une bouée de sauvetage. Elle rencontre ses deux premiers clients, l’occasion pour l’auteure, Debbie MACOMBER, de nous narrer deux problématiques. Si pour Josh, j’ai trouvé la situation attrayante et intéressante, je ne peux pas en dire autant pour Abby qui vainc son angoisse du retour dans sa ville natale assez (trop) facilement : accueil chaleureux de ses anciennes amies, rencontre avec un ancien béguin. Bref, sur trois histoires, une seule est satisfaisante.

Les « histoires » d’amour sont vite racontées. La période de séduction est zappée pour Abby. Pour Josh, elle traine en longueur sans véritables rebondissements.

Quels sont les obstacles pour Jo-Marie ? Il y en a aucun. Ce premier tome est la préparation (l’introduction) du suivant. J’aurais imaginé que l’entrepreneur de travaux apporterait un peu de piment… non, il faudra attendre Un printemps à la Villa Rose.

Et le faux-frère de son mari : est-il un ami ou un ennemi ? La réponse au tome suivant.

C’est FRUSTRANT ! Dans la situation actuelle de confinement, j’affirme que le temps ne me manque pas pour lire et pour aller au « bout » de cette série… mais vraiment ! Combien de livres vais-je devoir lire pour être « récompensée » ? Je n’adhère pas à cette politique de lecture.

En bref : je ne suis pas satisfaite de ce temps de lecture. Je n’ai pas très envie de poursuivre l’aventure dans ces conditions.

Mon évaluation : ♡ ♡