Archives du mot-clé Owens

Là où chantent les écrevisses de Delia OWENS

Avant de visionner le film au cinéma, j’ai voulu me plonger dans ce roman pour ressentir les émotions et vivre les mots de Délia OWENS. L’expérience m’a appris que je suis plus sensible à l’écriture qu’aux adaptations cinématographiques, même si certaines sont de grande qualité. C’est chose faite !

Tant d’éloges m’avaient convaincue qu’un jour, il faudrait que je découvre la vie de la fille du marais : son passé, son expérience, qui elle est vraiment. J’ai été passionnée par l’ambiance et par la trame de l’histoire, par son découpage. Le parallèle entre l’enfance de Kya et les événements qui découlent de cette période de vie est vraiment bien construit… puis vient ensuite le procès : le plaisir est intense chez moi ! J’adore les récits qui décrivent les jurés. J’adore me plonger dans les arguments du procureur et de la défense me bâtissant, moi-même, mon opinion… comme si j’y étais.

Les personnages sont finement décrits. Je n’ai pas pu rester insensible à la galerie de personnages principaux et aux autres, plus secondaires, mais qui ont un vrai rôle dans l’histoire. J’avais lu des commentaires très enthousiastes : ils sont mérités. Là où chantent les écrevisses est un beau roman que j’aurai du mal à oublier.

Le contexte est particulier : les images fourmillent dans mon esprit. Je vois le marais, la lagune, ses langues d’eau à travers la végétation, la cabane sur un ponton de bois, le village et son humeur hostile. Tout est clair dans ma tête. L’auteure a réalisé un beau travail de descriptions sans que celles-ci soient lourdes : elles sont juste pertinentes et participent aisément à l’histoire.

Que dire du travail de Kya ? de ses capacités à être autonome, solitaire aussi ? à son don d’écriture et de dessins ? Kya représente un personnage à multi-facettes que j’ai bien cerné et que j’ai beaucoup aimé.

Quant à l’intrigue et ce décès au pied de la tour… L’auteure nous fait languir… pour un plaisir que j’espère retrouver dans le film.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ ♥

Le résumé de l’éditeur LE SEUIL – 02 janvier 2020 : Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur  » la Fille des marais  » de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n’est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent.
A l’âge de dix ans, abandonnée par sa famille, elle doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais. Mais Tate, appelé par ses études, l’abandonne à son tour.
La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie.
Lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même…