Archives du mot-clé Prisonnière des convenances

Prisonnière des convenances de Pauline LIBERSART

Le résumé de AUDELO EDITIONS – 7 février 2021 : Paris 1866 – Gabriel, bel officier de l’Empire, n’arrive pas à oublier cette inconnue qui l’a séduit un soir de bal. Pourquoi faut-il qu’il en soit tombé amoureux ? Pourquoi, surtout, la retrouve-t-il au bras de son colonel quelques mois plus tard ? Mariée très jeune à ce militaire cruel, Elise se devait de donner un héritier mâle à son époux. Seulement, elle a eu une fille et l’enfant est celui de l’homme qui se tient près de son mari… Quand seules les apparences comptent et que le divorce est impossible, comment vivre un amour interdit ?

Le roman est très court. Ce n’est pas une nouvelle car ce récit romantique n’a pas l’intensité de ce genre.

Une centaine de pages ne suffit pas pour étoffer cette intrigue qui est largement décrite dans le résumé. Il m’en manque une nouvelle centaine pour décrire les sentiments des uns et des autres, pour plus d’actions et davantage d’obstacles. Une pointe de suspense aurait été bénéfique, aussi.

Les personnages n’ont pas le temps d’être approfondis. Il y a peu d’échanges et de dialogues entre cette femme maltraitée par son mari et ce bel officier. L’auteure s’attache à nous décrire leurs relations physiques, dans une confiance absolue. Je m’attendais à entrer dans davantage de dilemmes et de luttes pour comprendre la relation du couple marié et pour appréhender, enfin, le couple illégitime.

La présence de Gabriel est honorablement justifiée. Le dernier rebondissement donne sens au destin d’Elise et à la chute du colonel. Ce qui prouve que Pauline LIBERSART n’est pas en manque d’inspiration, loin de là. Elle a de la ressource !

L’ensemble donne un effet inabouti même si le scénario est plausible et bien construit. J’aurais aimé que les personnages, secondaires comme principaux, aient plus de corps et de psychologie.

Mon évaluation : ♡ ♡ 1/2 ♡

Vous l’avez compris : je suis un peu déçue…