Archives du mot-clé Schmitt

Oscar et la Dame rose d’Eric-Emmanuel SCHMITT

Lu dans le cadre du CHALLENGE COLD WINTER 2022, j’ai choisi de placer ce petit roman dans le menu YULE et la sous-catégorie DANSE de LA FEE DRAGEE et je pense avoir entre les mains la parfaite illustration du rêve et de l’univers onirique confrontés à la terrible réalité de la vie. Madame Rose serait cette petite fée qui veille sur le trésor en devenir… Ce livre est une pépite, une mine d’émotions que j’ai trop tardée à découvrir.

Oscar est un garçon, trop jeune pour aborder crument la mort. Pourtant, il vit le déclin de son corps. Son esprit analyse l’environnement et l’impact de sa maladie. Il communique avec la Dame Rose, une bénévole de l’hôpital. Il appréhende sa fin inévitable, ce qui, forcément, pince mon petit cœur fragile.

Eric-Emmanuel SCHMITT écrit une nouvelle très courte, un petit roman de 12 lettres. Cette narration condensée est très émouvante et touchante. Elle happe. Elle questionne.

J’ai suivi le cheminement d’Oscar, me suis positionnée à place des adultes et ai imaginé mes réponses à ses questions… si simples. J’ai beaucoup médité sur l’impact des silences des adultes, aux non-dits, aux fausses réponses ou aux paroles spontanées (parfois irréfléchies) que toute « grande personne » a face à un enfant.

La Dame rose accompagne Oscar, à sa manière, avec sa sensibilité, avec ses explications amusantes, ses réflexions évidentes et tirées par les cheveux (bah oui, cette histoire de catcheuse, qui y croirait ?), en poussant le garçon vers Dieu (point qui m’a distancé du récit).

Je ne vois pas la Dame Rose dans le corps de Michèle LAROQUE. Ce qui m’invitera à trouver l’adaptation cinématographique et à la visionner. Je suis bien curieuse de découvrir la construction du scénario, le jeu des personnages et Oscar rédigeant consciencieusement ses lettres. Comme je n’ai jamais vu le film, voici une bonne manière de digérer ce livre, cette expérience et cette réflexion autour de la mort, de la vie et du après nous.

Mon évaluation :    . Une bonne lecture qui ne me laisse pas insensible… bien au contraire.

Le résumé d’ALBIN MICHEL – 1er octobre 2011 : Voici les lettres adressées à Dieu par un enfant de dix ans. Elles ont été retrouvées par Mamie Rose, la « dame rose » qui vient lui rendre visite à l’hôpital pour enfants. Elles décrivent douze jours de la vie d’Oscar, douze jours cocasses et poétiques, douze jours pleins de personnages drôles et émouvants. Ces douze jours seront peut-être les douze derniers. Mais, grâce à Mamie Rose qui noue avec Oscar un très fort lien d’amour, ces douze jours deviendront légende.

Challenge COLD WINTER 2022-2023 : Cette fois, ma PAL pour le menu « YULE »

J’ai deux buts : participer au challenge COLD WINTER et essayer de vider ma PAL.

Je profite du MENU YULE pour sélectionner les livres qui ont attiré, un jour, mon attention au point que je les inscrive dans ma liste de livres à lire et les croiser avec ceux qui pourraient correspondent aux différentes sous-catégories de ce menu.

Voici donc ma petite sélection :

Parce que je n’ai jamais lu La véritable histoire de Noël de Marko LEINO, je l’inscris dans mes projets de lecture.

J’ai aussi très envie de profiter de cette période de traditions pour revenir vers des classiques et des auteurs que j’ai lus lorsque j’étais adolescente. Je pense savoir que la maturité change le regard sur les œuvres. Alors ?
J’avais adoré Guy de MAUPASSANT, dans le Horla (en classe de 3ème). Je n’ai jamais lu Charles DICKENS.
C’est peut-être l’occasion de ne pas mourir idiote et ignorante des écrivains de notre passé, si célèbres et si (fortement) conseillés par l’Education Nationale pour forger ma culture littéraire…
Je ne lirai sans doute pas tous les contes des 24 contes de Noël, un roman de l’Avent (un par jour) mais je me focaliserai sur ceux que j’ai découverts dans mon enfance ou ceux que je ne peux contourner, aujourd’hui…

Dans la sous-catégorie « rêves », j’ai noté Oscar et la dame rose. Je n’ai pas vu le film avec Michèle LAROQUE (une actrice que j’aime beaucoup)… en attendant de lire l’œuvre d’Eric-Emmanuel SCHMITT. C’est la période idéale pour combler ce manque.

Pour la sous-catégorie « Mystère, secret et secret de famille », je choisirai un roman d’Eric LE NABOUR. C’est sûr !
Par hasard, je suis retombée sur une chronique autour d’un des livres de cet auteur : que d’éloges ! Je me suis souvenue alors de mon coup de cœur pour « les promesses de l’innocence« . J’avais décidé de découvrir son univers qui cadre souvent avec les secrets du passé.
J’hésite avec son dernier roman, Cruels sont les rivages (que je n’ai pas encore acquis) ou un ancien comme A l’ombre de nos larmes (qui est dans ma bibliothèque)…
Dilemme…

Dans un registre dramatique, j’aimerais découvrir Yolaine DESTREMAU. Une femme de pouvoir, vraiment ? Un roman féministe ?
La malentendue est un roman à deux voix : il promet une réflexion sur la femme cachée derrière l’avocate : une femme maltraitée ?

Bon CHALLENGE COLD WINTER !

Là encore, je suis curieuse de vos sélections et du ton de vos lectures choisies pour ce menu YULE. Je compte beaucoup sur nos échanges et sur vos commentaires. N’hésitez pas à me laisser un petit mot, une question, vos choix.

TAG… PKJ en acrostiche !

PUBooksC’est parti pour un tag pour les éditions Pocket Jeunesse ! Cette semaine, on s’amuse « poétiquement » avec un acrostiche. Le défi : On doit trouver un livre correspondant à chaque lettre de la célèbre édition.

J’en profite pour reprendre cette rubrique (de mon cru!!) Pub Blogs and Books !

Un petit temps de publicité pour des éditions et pour quelques livres, ça ne fait pas de mal, non ?

N’hésitez pas à reprendre ce tag s’il vous inspire ! Bonne découverte… Lire la suite TAG… PKJ en acrostiche !