Archives du mot-clé Sepetys

Le sel de nos larmes de Ruta SEPETYS

Ce livre s’inscrit dans le cadre du CHALLENGE COLD WINTER 2022 et de ma volonté à croiser ce défi avec une action « vide PAL ».

Cela faisait des années que j’avais sélectionné ce roman, suite à ma lecture de Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre de la même auteure.
A l’époque, je n’avais pu enchaîner les deux romans autour du thème de la guerre, de l’exclusion, de l’anéantissement. J’avais différé sa découverte jusqu’à l’oublier complètement.
Il y a quelque temps, je suis re-rentrée dans l’univers de Ruta SEPETYS. Conquise, émerveillée, amoureuse de l’histoire Hôtel Castellana, il fallait que je revienne vers elle. C’est donc avec plaisir que je vous écris que j’adore cette écrivaine, qu’il va falloir que je sois plus attentive au moment de ses parutions, que Le sel de nos larmes est un nouveau coup de coeur pour moi.

MARCHER dans LA NEIGE est toute l’histoire de ce roman. Trois adolescents affrontent le froid, l’exode, la persécution pour atteindre le navire qui leur offrira une liberté tant espérée.
Polonaise, Lituanienne, Allemand ou Prussien, chacun de ces jeunes gens a sa raison pour vouloir fuir l’Allemagne déchue, s’exiler pour ne pas être la proie des Russes, s’extraire pour ne plus subir l’oppression nazie. Les trois personnages transportent leur passé, leurs regrets, leurs espoirs.

Le quatrième personnage, Alfred, est un être étrange, naïf, rêveur. C’est celui qui m’a le plus dérangée. La lecture de ses lettres imaginaires et de ses délires m’a secoué au point où je ne le tolérai plus. Mais son rôle dans cette fuite est intéressante. Il ne pouvait y avoir que sa personnalité et son aveuglement pour diriger le trio vers cette destinée.

J’ai aimé l’alternance des chapitres, ce rythme très rapide entre les points de vue. Elle nous fait progresser dans le voyage, nous laissant que peu de répit pour s’apaiser. Les questionnements de chacun sont personnels, intimes. J’ai eu plaisir à varier les regards et à me poser différemment dans chaque esprit.

Les personnages secondaires, comme dans Hôtel Castellana, sont importants, aussi riches et finement travaillés psychologiquement et humainement. Le cordonnier, comme l’Enfant Perdu, comme la jeune fille aveugle ou Eva, viennent donner de la profondeur au récit et à l’aventure.

Le sel de nos larmes est donc, dans ce MENU MARCHER dans la NEIGE, l’entrée parfaite vers le voyage, l’hiver, les pays froids. Il est étrangement piquant et délicieux. Il laisse un goût de crainte, une saveur amère qui me ramène à la situation actuelle en Ukraine. C’est un très beau roman.

Mon évaluation : COUP DE COEUR     

Le résumé des éditions ‏ : ‎ GALLIMARD JEUNESSE – 4 janvier 2018 : Hiver 1945. Quatre adolescents, chacun né dans un pays différent, chacun hanté par sa propre guerre. Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied, le destin les a réunis pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes… et embarquer sur le « Wilhem Gustloff », un navire promesse de liberté.

Challenge COLD WINTER 2022-2023 : Ma Pile de Livres à lire… MENU « Marcher dans la neige »

Je vais profiter du Challenge COLD WINTER 2022-2023 pour vider ma PAL. Si bien que j’ai dû aller fouiller dans ma bibliothèque, mon carnet de titres à lire et ma liseuse pour ressortir des romans qui pourraient coller dans ce menu vagabond « MARCHER dans la NEIGE« …

Le plus dur a été de trouver un livre qui entrerait dans la sous-catégorie « Patin à glace ». Alors à la place d’un « personnage athlétique » j’ai biaisé, je l’ai remplacé par un personnage célèbre (une rockstar…) : je sais que ce n’est pas pareil mais je n’ai pu faire mieux. Vos propositions et vos idées lumineuses seraient les bienvenues pour m’éclairer et m’orienter davantage vers le thème.

Le Sel de nos Larmes de Ruta SEPETYS :
J’adore vraiment les deux romans que j’ai lus de cette auteure : L’hôtel Castellana qui est l’un de mes derniers coups de coeur et Ce qu’ils nous pas pu nous prendre, une lecture inoubliable que j’ai toujours en tête.
Ses livres sont destinés à la jeunesse mais, à chaque fois, ils se sont adressés à moi avec une tonalité particulière car ils touchent mes centres d’intérêt et mes réflexions d’adulte (mûre).
Je pense que ce roman entre bien dans la sous-catégorie « Vive le vent », non pas pour le ton enjoué de la chanson de Noël mais pour le terrible hiver, ce voyage forcé de quatre adolescents et ce navire promesse de meilleur…
Je doute siffloter tranquillement pendant ma lecture. Je m’apprête au contraire à vider ma boîte de mouchoirs… mais j’ai très envie de me plonger dans ce contexte qui provoque en moi de vives émotions.

Douze chiens pour Noël de Lizzie SHANE :
Je ne connais pas l’auteure, Je remercie néanmoins NETGALLEY, les éditions L’ARCHIPEL pour ce service de presse qu’ils viennent de m’offrir contre une chronique présentant mon avis.
Je ne suis pas super enjouée par le lieu de l’action (un refuge de chiens) mais le résumé m’a plutôt emballée. Se donner corps et âme pour une cause animalière : pourquoi pas ? J’avoue que ce roman me questionne pour l’originalité de son pitch.
Dans un style doux et romantique (que le roman précédent), je m’apprête donc à suivre l’héroïne dont la précieuse mission sera de placer douze chiens auprès de familles, avant la fermeture définitive de l’établissement.
De bons sentiments, pour une noble cause, m’attendent… Ce sera parfait pour faire baisser les pressions du quotidien, non ?

T’embrasser sous le neige d’Emily BLAINE :
Là encore, j’opte pour le romantisme et l’amour. Emily BLAINE est capable de me donner des palpitations. Un vrai bonheur !
J’abandonne donc le personnage athlétique, l’aventure dangereuse… je supprime tous les adjectifs et ma sous-catégorie devient donc :  » Sport, personnage, aventure… ». Si vous avez mieux, je suis preneuse !

Bon challenge COLD WINTER ! Au plaisir d’échanger avec vous…

Hôtel Castellana de Ruta SEPETYS

Quelle richesse ! Ce roman Jeunesse est un véritable coup de coeur.

Il est riche d’un contexte historique qui m’a appris beaucoup de faits sur la dictature de Franco en Espagne. Il dépeint des personnages précis, avec des psychologies uniques, chacun ayant son rôle et sa mission. Les chapitres sont dynamiques, courts et percutants me livrant à chaque page un secret, un rebondissement, un mystère.

Quelle maîtrise de l’écriture ! Je me souviens parfaitement une de mes premières expériences auprès de Ruta SEPETYS : Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre (une lecture de mars 2016). Je ne pouvais oublier ce terrible récit, si réussi. Aujourd’hui, dans un autre lieu, dans un autre paysage dramatique, l’auteure est tout aussi captivante et grandiose.

Je recommande cette histoire aux plus jeunes (c’est le public désigné) mais aussi à tous les autres lecteurs adultes et matures : il est magique. Il nous apporte réflexion, compréhension et espoirs. Bravo !

Mon évaluation : COUP de COEUR ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Le résumé de GALLIMARD Jeunesse – 05 mars 2020 : Madrid, été 1957.Passionné de photographie, Daniel Matheson, 18 ans, découvre l’Espagne à travers l’objectif de son appareil. Il loge au quartier général de la haute société américaine : l’hôtel Castellana, où travaille la mystérieuse Ana Torres Moreno. À mesure qu’ils se rapprochent, Ana lui révèle un pays où la dictature fait régner la peur et l’oppression, hanté par de terribles secrets…

Il y a beaucoup à dire sur ce roman.
Le contexte est inédit pour moi : je ne connais rien du passé de l’Espagne, encore moins la dictature, sa durée, les menaces qui pesaient sur les Espagnols. Cette Histoire paraît lointaine alors que le décès de Franco date de 1975. Je n’ai jamais entendu parlé des enfants volés et des orphelins revendus. Ce trafic a perduré jusque dans les années fin 1980… C’est si proche de nous.

Les personnages aussi.
Bien sûr j’ai aimé suivre Ana, jeune femme de chambre de l’hôtel Castellana et Daniel, le Texan. Ces deux jeunes adultes ont une destinée dramatique. Ils sont émouvants et parfaitement caractérisés. J’aime les couples ainsi, tiraillés par les événements et éternellement liés par la tendresse et le respect. Mais bien d’autres personnages agrémentent et alimentent ce récit : Fuga et Rafa, Puri, Ben, Nick, Miguel… Julia et Antonio. Tant de figures secondaires resteront dans ma mémoire par leur rôle, leur contribution, leurs espoirs et leurs actes. Ils ne sont ni trop bons ni trop mauvais, justement circonstanciés et placés dans leur réalité. Ils sont beaux à leur manière, vulnérables et touchants parce que vrais et réalistes.

Ruta SEPELYS est une écrivaine qui maîtrise parfaitement son art et sa plume. Elle écrit un roman dense, près de 600 pages, sans qu’une once d’ennuis me coupe dans la lecture. Ses chapitres sont tous percutants, rythmés par de vrais documents historiques qui me rappellent combien cette fiction est ancrée dans l’Histoire et le passé.
Roman jeunesse ou roman pour adultes ? Longtemps la destination de cette histoire m’a empêchée d’entrer dans l’Hôtel Castellana. Il est pour tous les publics, pourvu qu’on soit prêt à entrer dans ce contexte.
C’est un livre merveilleux, fort que je conseille à tous.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡ ♡ ♡

Bilan de Mars : des univers variés mais que du plaisir !

Voici mon bilan livresque du mois de mars. Il a été varié, diversifié. Je me suis inscrite dans plusieurs challenges dans le but de me donner des références de livres à lire.

Je vous le présente avec un grand plaisir de partager toutes mes découvertes et mes lectures

printemps Lire la suite Bilan de Mars : des univers variés mais que du plaisir !

« J’espère de tout mon cœur que les pages ici cachées feront jaillir de votre âme la source de compassion la plus profonde. » Ruta SEPETYS.

Les hommes rivalisent d’idées pour ce qui sont l’extermination et l’anéantissement d’autres hommes, différents. Par contre, les hommes manquent de suggestions pour faire valoir ces grandioses idéaux de respect, de fraternité… et que sais-je ? Nous les connaissons tous, ces maximes et ces symboles : la liberté, l’égalité… Et pourtant ! Pourquoi tant d’atrocités ? de tortures ? de camps ? de morts ? de discrimination et de rejet ?

Voici mon avis sur Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre de Ruta SEPETYS.

Mon avis copie

Lire la suite « J’espère de tout mon cœur que les pages ici cachées feront jaillir de votre âme la source de compassion la plus profonde. » Ruta SEPETYS.

C’est lundi… que lisez-vous ? En plein Time to Choose…

Ce rendez-vous hebdomadaire a été repris par le blog de Galleane et chaque lundi, par mon blog. Je fais ainsi le point sur mes quelques lectures de la semaine. Voici la chronique : C’est lundi, que lisez-vous ?

Bonne découverte.

0 RDV C'est lundi que lisez-vous 2 Lire la suite C’est lundi… que lisez-vous ? En plein Time to Choose…

C’est lundi, que lisez-vous ?

Cyclique, répétitif, hebdomadaire, ce rendez-vous a été repris par le blog de Galleane. Je vous le présente, à mon tour, avec plaisir. Voici C’est lundi, que lisez-vous ?

0 RDV C'est lundi que lisez-vous 2

Lire la suite C’est lundi, que lisez-vous ?

Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre…

ce qu'ils n'ont pas pu nous prendreDans le cadre du Big Challenge Livraddict 2016 et du Baby Challenge Historique, je commence la lecture de Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre de Ruta SEPETYS.

Voici mes attentes de lecture

Lire la suite Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre…

Mise à jour… Quoi de neuf dans ma vie de lectrice? Un thème autour de la deuxième guerre mondiale.

Voici une petite mise à jour de cet article publié début août.

J’ai reçu de nombreux conseils que je tenais à ajouter dans ce réseau de lecture. J’ai parcouru des blogs et des avis intéressants et j’en profite pour étoffer ma petite liste de livres sur le thème de la deuxième guerre mondiale. Lire la suite Mise à jour… Quoi de neuf dans ma vie de lectrice? Un thème autour de la deuxième guerre mondiale.