Archives du mot-clé Son espionne royale

Chut ! Je lis… Son espionne royale (Tome 2)

Comme j’ai adoré l’entrée dans la série Son espionne royale, j’ai du mal à me retenir et à ne pas suivre les aventures de Georgie dans le tome 2, Son espionne royale et le mystère bavarois.

Car, dans le tome 1, tout commence et les intrigues débutent dans différents domaines. Ce premier livre, c’est le début de tout un tas de mystères et l’explosion d’aventures à venir.

Je vais me délecter de la relation de Georgie avec son frère et sa belle-sœur Fig, son lien avec S.M. (Sa Majesté, la Reine), la commanditaire des missions (à priori), l’entreprise Diadème (je n’en dis pas plus pour ceux qui ne connaissent pas le début de cette histoire), l’étrange et le charmant Darcy O’Mara… sans oublier le grand-père cockney (pas celui qui joue de la cornemuse sur les remparts… car là encore, il y a un fabuleux terreau pour une autre aventure !)… le fils de la reine et son compagnon dans un siècle où la tolérance et l’acceptation ne sont pas encore de rigueur… Belinda… le château familial en Ecosse.

Je suis curieuse et pressée d’avancer dans les intrigues, heureuse de me délasser après une bonne journée de travail… Et vous ? Vous êtes friand(e)s des aventures de cette espionne royale ?

A bientôt pour mon avis sur le tome 2.

Son Espionne royale, tome 1 : Son Espionne royale mène l’enquête de Rhys BOWEN

Une belle expérience que ce premier tome de la série Son espionne royale ! Pour au moins trois atouts :

L’héroïne et le contexte sont atypiques : Comme je vous le disais dans mes attentes de lecture (cliquez ici), je suis dans une époque dans laquelle mes lectures ne sont pas forcément dirigées. 1930 est l’entre deux guerres. Ajoutez le contexte royal et le Royaume Uni, pour que je me sente ailleurs, dans un exotisme tout à fait bienvenu. Cette ambiance change et elle me fait un bien fou. J’y ai côtoyé des calèches (et des taxis), des domestiques (et des gens de toute catégorie sociale), des bals et des tea time, un petit air rétro qui dépayse. Juste parfait ! L’héroïne est simplement adorable, bienveillante, curieuse et tellement maladroite… Je l’ai aimée assez rapidement. J’ai suivi sa nouvelle vie quotidienne avec plaisir, même si tous les obstacles qu’elle rencontre ne sont pas des éléments de l’intrigue policière. Le contexte foisonne, c’est enrichissant.

Une enquête qui n’est pas tout à fait celle que j’attendais : L’auteure nous mène en bateau. Le résumé évoque une enquête sous la forme d’un espionnage… Rhys BOWEN nous emmène autre part. C’est chouette d’être embarquée dans une intrigue différente, ça floute nos représentations et nos hypothèses, c’est amusant et surprenant. Là encore, c’est délicieux et intriguant.

Un mariage attendu. Georgie, dès le début, fuit le mariage et les liaisons qu’on veut lui imposer. Darcy O’Mara (beau présage…), quelle que soit sa facette (pair du royaume, pique-assiette, amoureux ou manipulateur) laisse entrevoir la place que l’héroïne souhaite combler malgré tout dans son coeur. A l’issue de cette série, il y aura forcément un visage à ses côtés. C’est un grand bonheur pour moi d’ajouter une touche de romance à ces enquêtes so british.

Mon évaluation : ♡ ♡ ♡ ♡

Le résumé des éditions ROBERT LAFFONT – 6 juin 2019 : Sa première mission royale : espionner le prince de Galles. Londres, 1932.
Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !
Georgie, qui refuse qu’on lui dicte sa vie, s’enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même.
Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d’une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine…

Mes attentes de lecture pour… Son espionne royale de Rhys BOWEN

Voici une rubrique que je réactive : « mes attentes de lecture« . L’objectif est d’énoncer tout ce que la couverture évoque et imaginer le contenu du livre en cours. Je commence pour 2021 avec Son espionne royale de Rhys BOWEN. C’est parti !

Voici la couverture, toute parée de vert. Son espionne royale mène l’enquête est le point de départ d’une série qui, à ce jour compte six tomes. Une promesse de ne pas s’ennuyer si l’héroïne me plaît et si ses aventures me tiennent en haleine.

Le résumé des éditions ROBERT LAFFONT – 06 juin 2019 : Sa première mission royale : espionner le prince de Galles. Londres, 1932.
Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !
Georgie, qui refuse qu’on lui dicte sa vie, s’enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même.
Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d’une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine…

Je me lance donc dans un Cosy Mystery Book qui se déroule au Royaume Uni dans les années 1930. C’est de bon augure puisque j’ai déjà des séries en cours dans le même genre : les Rendez-vous avec … de Julia CHAPMAN et Les Mystères de Honeychurch… de Hannah DENNISON qui, eux, se passent dans nos années. Changement de siècle, j’en suis ravie… car forcément, cette série va se distinguer des autres pour m’apporter de nouvelles émotions !

J’ai lu les cinq premiers chapitres pour me faire une idée de l’héroïne. Georgia (pour les intimes) et Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie (pour le grand monde) est de souche royale, vingt-et-un an, libre mais pas encore autonome… car malgré ses origines nobles, elle est sans le sou. C’est à ce moment que commence son aventure : que va-t-elle faire de sa vie ? Son futur devrait rimer avec mariage mais cette idée n’est pas dans ses projets.

Lorsque je découvre le nom de Darcy O’Mara, ma curiosité s’aiguise. Darcy… un présage d’une romance digne des plus beaux rêves (Orgueil et Préjugés)… et O’Mara comme O’Hara (Autant en emporte le vent)… Franchement, avec de telles références, je ne peux que me régaler !

Rajoutons à ce livre, un soupçon de suspense et une intrigue policière… de l’humour et de la bonne humeur… je suis preneuse ! Car, déjà, dès les premières pages, je me régale. Je n’en suis qu’à la mise en place des personnages et du contexte, mais l’ensemble me plaît.

Première mission : espionner le Prince de Galles qui fricote avec une « femme » (pas une Lady…)… Et qui lui ordonne cette enquête ? La Reine elle-même ! Cela promet quiproquos et situations inconfortables, vous ne pensez pas ? J’envisage des obstacles en pagailles, de l’action et des rebondissements, des faux-semblants… La couverture sereine et la posture de cette femme contenue ne semblent n’être que tromperies ! Je sens Georgiana, bouillonnante et pétillante, prête à tout pour vivre et pour assumer cette nouvelle responsabilité… Une aventure et une promesse d’une lecture fort agréables !

Avez-vous les mêmes ressentis que moi ? Avez-vous déjà découvert cette série ? Est-elle en prévision de vos lectures ? Est-elle dans votre PAL à attendre sagement que l’envie vous réveille le souvenir de ce petit bijou ? Ai-je raison de me lancer ? J’attends vos commentaires avec imaptience.

Très bientôt : mon avis… A venir.