La soif de Jo Nesbo

C’est ma première enquête de Harry HOLE. J’ai tenté La soif… Ce thriller norvégien de Jo NESBO est réglé comme du papier à musique… Rien n’est laissé au hasard.
Une grande maîtrise.

Harry HOLE est un policier enquêteur. Atypique pour le commun des mortels, il est le policier tel que nous les aimons dans les thrillers.

Il a voulu décrocher du terrain, s’est reconverti professeur. Sa célébrité et sa notoriété sont telles qu’il ne pourra éviter cette enquête pour deux raisons. Le monstre buveur de sang est un fantôme de son passé. Sa personnalité et sa conscience lui ordonnent de se donner corps et âme dans cette quête. Une quête qu’il ne délimite pas… que le lecteur sent à travers ses tripes mais qui n’a pas réellement de nom dans ce tome, unique livre que j’ai lu de Jo NESBO, extrait de vie d’un homme qui semble avoir tout subi dans son existence. Sa quête est personnelle, professionnelle, amoureuse… intime.

Harry HOLE est un vrai personnage. Il a des convictions profondes sur de nombreux sujets (y compris la musique). Il « sent » les choses. L’auteur joue beaucoup avec les impressions de son personnage.

J’ai aimé cet homme franc, intuitif, réfléchi et ouvert.

Harry HOLE buvait… boit… Cette soif recouvre une envie d’alcool… mais aussi une détermination farouche pour une traque intelligente… un élan vers quelque chose d’abstrait et d’insaisissable (soif de bonheur ?), une quête de lui-même : qui est-il ? que ressent-il? que veut-il ? Harry HOLE est un personnage qui se pose des questions existentielles pertinentes. Ce thriller est fait d’actions et de psychologie.

De nombreux personnages entrent dans ce roman (600 pages). Si Harry HOLE est le héros central, je ne manque pas de m’intéresser aux autres, non démunis de psychologie et de substance. J’avoue que Jo NESBO a brossé tout un tas de portraits intéressants, tissant des liens de pouvoir, d’amitié, de trahison qui donnent de l’épaisseur et, incontestablement, une qualité certaine à cette histoire.

Quant à l’intrigue principale, elle orchestre l’ensemble. Les victimes s’éteignent dans une violence maîtrisée. Le cheminement de ce fait « le vampirisme » est composé de briques laissant des indices tout au long de la lecture, pièces qui s’assemblent « joliment » pour donner un roman noir, ficelé et bien construit.

Il est long. Il m’a fallu deux semaines pour en venir à bout. Le déroulement est dense. J’ai eu l’impression d’avoir beaucoup de matières à réflexion : l’enquête policière (certes !), la relation au père, le couple, la jalousie, l’ambition, le secret, l’humiliation, l’addiction, le traitement de la maladie… Ce livre ne fut pas seulement un moment « policier » mais un ensemble de questions existentielles. Mais peut-être est-ce lié aux interrogations que j’ai aujourd’hui ?

En bref : un roman de qualité, impressionnant, abondant, avec de nombreux apports psychologiques, musicaux, humains et forcément géographiques. Je l’ai trouvé intéressant.

Mon évaluation : ♥ ♥ ♥ et 1/2 ♥

Le résumé des éditions GALLIMARDLa soif.png

Une jeune femme est assassinée après un rendez-vous pris sur un célèbre site de rencontres. Les violentes marques de morsures trouvées sur le cadavre ne laissent pas de doute : il ne s’agit pas d’un simple fait divers comme tant d’autres, d’un tête-à-tête qui aurait mal tourné avec un maniaque arpentant le Web. C’est un prédateur particulièrement féroce qui a sévi, assoiffé de sang humain. Lorsqu’un deuxième corps est découvert, mutilé selon la même mise en scène macabre, il semble clair qu’un seul homme peut mettre un terme aux agissements du tueur… Mais Harry Hole est réticent à l’idée de s’occuper de cette affaire. Désormais instructeur à l’Ecole de police, apparemment libéré de ses démons et heureux avec son épouse, il s’est promis de ne plus mettre les siens en danger. Malgré tout, un doute s’immisce en lui : ces meurtres pourraient être liés à l’unique enquête non résolue de sa carrière. Il comprend que le destin le place de nouveau face à un dilemme : mener une vie paisible et tirer un trait définitif sur son passé d’enquêteur, ou arrêter enfin le criminel qui lui a jadis échappé et qui continue de le hanter.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :