La violoniste d’Auschwitz d’Ellie MIDWOOD : COUP de COEUR !

Le résumé des éditions FAUBOURG-MARIGNY – 10 novembre 2021 : À Auschwitz, chaque jour est un combat pour survivre. Alma porte le matricule 50381. Cela ne pourrait pas être plus éloigné de sa vie d’avant. Star de l’Orchestre philarmonique de Vienne, nièce de Gustav Mahler, elle avait même fondé un orchestre de femmes.Rien de tout cela ne l’a sauvée. Jusqu’à ce qu’un chef du camp la reconnaisse et lui fasse monter un orchestre pour le bon plaisir des SS. Une position qui lui permet de soustraire des jeunes filles à la mort. Et de rencontrer Miklòs, un pianiste talentueux. Au milieu du désespoir et de la joie des répétitions, ils prient pour que le cauchemar cesse un jour. Mais à Auschwitz, l’air est contaminé par la mort, et la tragédie est la seule certitude…

Des retours très positifs : Il existe de nombreuses histoires qui ont lieu dans le camp d’Auschwitz. Celle-ci est parmi la mieux notée. Il est évident que l’émotion de ce roman est remarquable. Je n’ai pas échappé à cet engouement unanime. Les pages se sont tournées toutes seules. Je ne pouvais m’arrêter de penser à ces hommes et femmes si maltraités.
Dès les premières lignes, je percevais que ce livre serait différent. L’introduction m’a directement plongée dans l’atmosphère. J’ai fait confiance aux chroniques élogieuses que j’ai lues : c’est un formidable roman qui ne peut laisser indifférent.

Une histoire tirée de faits réels : Alma est une vraie héroïne, qui a véritablement vécu dans le camp d’Auschwitz.
Musicienne, violoniste, elle a tenu à bout de bras, jusqu’à l’épuisement, tout un groupe de femmes. A partir de petites compétences en musique pour les recrues qu’elle a pu protéger, elle a construit un orchestre admiré et adulé par des Nazis comptant dans les plus terribles. Ce fut une véritable gloire, un exploit inimaginable , une performance et une réussite reconnues…. salvatrices et merveilleuses.
Courageuse, énergique, altruiste, généreuse, protectrice, cette femme s’érigea dans ce monde atroce où l’humanité et l’humain sont piétinés. Je ne peux être qu’admirative de ce destin exceptionnel, ce combat acharné contre l’indifférence, le rejet, la haine.

Une héroïne au charisme exceptionnelle : Dans ce roman, j’ai été prise par la détermination d’Alma. Chaque avancée, chaque obstacle m’ont fascinée. J’ai été envoûtée par ce personnage. Chaque fait rapporté (factuel) s’est intégré dans la narration. L’auteure a géré l’insupportable très habilement. A la fin du livre, Ellie MIDWOOD a porté Alma vers la gloire, vers l’espérance, vers la grandeur. Je suis sortie de ce livre gonflée d’ardeur et de son courage.
Certains passages broient le cœur mais la plume de l’écrivaine est toujours appropriée, vive et libératrice. J’ai ressenti de vives émotions face à l’innommable mais il existe une juste dose entre l’horreur et l’espoir qui m’a permis d’aller jusqu’au bout de l’œuvre avec paix et sérénité malgré tout.

Mon évaluation : Ce roman est un COUP de COEUR, un COUP de FOUDRE. J’ai profondément aimé et admiré l’auteure, son histoire, Alma et ses compagnes, ce courage… Je suis admirative d’une telle réussite littéraire, touchante mais pas destructrice, émouvante et, surtout, porteuse de vie et d’amour.
Je le recommande.

Publicité

2 réflexions sur « La violoniste d’Auschwitz d’Ellie MIDWOOD : COUP de COEUR ! »

Les commentaires sont fermés.